Invitation à la conférence de Monsieur André ALIX- Président d’ArchéoJuraSites

Publié le Mis à jour le

                   Le Cercle Algérianiste d’Annecy

             Association culturelle des Français d’Afrique du Nord

                Vous invite le jeudi 11 février 2016 à 16 heures 30

                                 A l’Hôtel Mercure à Seynod

A la conférence de Monsieur André ALIX- Président d’ArchéoJuraSites

 

                                           DE TIDDIS A ALESIA

           ou

                   Qu’a donc découvert André BERTHIER dans le Jura ?

 

En 1865, Napoléon III fait ériger la statue de Vercingétorix à Alise-Sainte-Reine qui devient ainsi le site officiel de cette bataille. Or, cet emplacement a toujours été controversé car il présente de nombreuses contradictions avec la description que fait César du site d’Alésia dans ses commentaires sur la Guerre des Gaules (Bellum Gallicum).

En 1962, Monsieur André Berthier, archéologue à Constantine, membre correspondant de l’Institut de France, invente la méthode du portrait-robot (inspirée des méthodes policières depuis les années 50). Il tire du texte même de César et des autres historiens anciens tous les éléments topographiques, géographiques, stratégiques et tactiques qui permettent de restituer le « portrait » d’Alésia tel qu’il dut être. Il superposa ce « portrait » à la carte d’état-major sur une zone s’étendant de Langres à Genève. Sur plus de 100 sites examinés, le seul qui se révéla conforme fut celui de Chaux-des-Crotenay (Jura).

Depuis 1963, des recherches et des fouilles, des sondages (malheureusement limités) ont permis d’identifier les emplacements possibles des fortifications, des phases de combats et de reconnaître des kilomètres de murs, de fossés et quelques mobiliers datés de l’époque républicaine.

Exigences pour Alésia

Diodore de Sicile, auteur Grec à peu près contemporain de César, nous apprend qu’Alésia était une ville religieuse importante :«Les Celtes l’honorent comme étant le foyer et la métropole religieuse de toute la Celtique ».

A Chaux des Crotenay, les trois exigences d’un lieu où l’on peut situer Alésia sont satisfaites :

L’exigence urbaine, l’exigence religieuse, l’exigence militaire, dont la justification vous sera apportée par le conférencier.

Remarque: L’exposé raconte « l’aventure » de cet homme sur les terres jurassiennes et ses vicissitudes face à l’administration.

A l’issue de la présentation, chacun pourra se faire une idée de la valeur de la thèse d’André Berthier et se demander ce qu’à découvert véritablement cet érudit dans le Jura.

Nous prendrons beaucoup de plaisir à vous accueillir et comptons sur votre habituelle fidélité.

Très sincères amitiés.                                   Claude CABOT

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s